Article
7 min

Entreprises libérées, holacratie, slow management… clé du bonheur au travail ?

La hiérarchie empêche-t-elle d’être heureux dans son travail ? Alors que le monde professionnel est en pleine évolution, c’est la question que se posent certains sociologues, DRH et entreprises animés par la volonté de faire évoluer les principes du management.

Rendu populaire en 2009 par Isaac Gets, professeur à l’ESCP -Europe, le terme « entreprise libérée » désigne une organisation où la hiérarchie et le contrôle sont moindres et « libèrent » ainsi les salariés. Getz a étudié plus de 200 entreprises dans le monde où il a pu observer différentes mesures : suppression du pointage, remplacement des horaires par des objectifs, élimination des échelons hiérarchiques intermédiaires, etc. À la clé, Getz note des salariés satisfaits et plus performants. Supprimer la hiérarchie serait-elle donc la clé du succès de l’entreprise ?

Pas nécessairement. L’idée qui émerge derrière ce type de modèle est plutôt la remise en question de la structure hiérarchique pyramidale au profit d’une organisation moins figée, capable de laisser les salariés innover et s’épanouir. C’est ce que propose par exemple l’holacratie (du grec holos, partie d’un tout, et kratos, le pouvoir). Ce modèle pensé par un entrepreneur américain, Brian Robertson, a pour objectif de lisser l’organisation pyramidale des entreprises en donnant la priorité à l’intelligence collective et en valorisant autonomie et responsabilisation. Le pouvoir n’est plus phagocyté par les managers mais redistribué aux collaborateurs, dont la motivation augmente en même temps que l’implication et la prise de risques.

Replacer l’autonomie et la reconnaissance au centre des relations de travail

Voilà qui intéresse les défenseurs d’un management accordant plus de place à la confiance et à la reconnaissance professionnelle, deux éléments qui représentent justement une revendication forte des salariés. 38 % d’entre eux estiment en effet que la reconnaissance professionnelle est un déterminant essentiel de la qualité de vie au travail. Les nouvelles approches managériales développées ces dernières années insistent d’ailleurs plutôt sur ces points, à l’instar du job sharing, qui incite plusieurs personnes à partager les tâches et le temps de travail d’un même poste à responsabilités pour permettre à chacun de progresser dans sa carrière tout en dégageant du temps pour sa vie personnelle. Idem pour le slow management qui exige des managers qu’ils impliquent davantage leurs équipes et les fassent participer aux décisions de l’entreprise.

S’il s’avère intéressant en matière de bonheur au travail, « l’aplatissement de la hiérarchie » reste un phénomène assez discret en France. L’approche paraît surtout adaptée aux start-up et entreprises moyennes, dont les structures sont plus agiles et accordent une grande valeur aux principes d’implication et d’autonomie. Chez AGESYS par exemple, société de services en informatique, chaque collaborateur peut devenir responsable de projet et choisir son responsable hiérarchique sous réserve d’être coopté par des collègues. Pour Christophe Thuillier, PDG de l’entreprise, ce type de management répond notamment aux attentes de la génération Y pour qui les notions de plaisir et de sens du travail sont fondamentales.


[1] http://www.lemonde.fr/emploi/article/2015/02/24/le-bonheur-au-travail-c-est-possible_4582123_1698637.html#1hkzOJ2ijYmm6Qgs.99

[2] http://www.capital.fr/votre-carriere/supprimer-les-chefs-dans-l-entreprise-et-distribuer-le-pouvoir-ca-marche-1024343

[3] Etude annuelle Malakoff Médéric Santé et bien être au travail 2016

[4] https://start.lesechos.fr/rejoindre-une-entreprise/actu-recrutement/petit-lexique-autour-du-bonheur-au-travail-5227.php

Mots clés :

POUR ALLER PLUS LOIN,NOUS VOUS RECOMMANDONS...

Article
5 min

Le bonheur, booster de performance

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.